Son parcours...

 

Emmanuelle Salez a commencé la danse en 1973 à l'âge de 7 ans et s'est formée à de nombreuses techniques (classique, modern'jazz, contemporain avec les techniques Martha Graham et Cunningham). Elle rencontre à 19 ans la danse orientale avec Leïla Haddad, avec qui elle étudiera pendant 5 années ainsi que parallèlement les danses traditionnelles d'Afrique du Nord. Mais c'est pendant ces années qu'un tournant décisif fut pris avec la rencontre du Bharata-Natyam, danse sacrée classique du sud de l'Inde grâce à la danseuse et chorégraphe Shakuntala. Elle lui fait comprendre que la danse est son chemin de vie.

 

Cet apprentissage du Bharata-Natyam avec Shakuntala sera enrichi par des rencontres ultérieures comme celle avec Sri V.S.Muthuswamy Pillai, le danseur et chorégraphe Jayachandran à Cochin, puis Viji Prakash à Los Angeles. ELle la formera au style de Tanjore. 

Dès l'âge de 23 ans Emmanuelle enseigne la danse orientale, se produit dans des concerts privés et devient peu après l'assistante de Shakuntala. A 26 ans elle est soliste et chorégraphe au sein de la compagnie de danse Avaaz de Los Angeles. Elle y rencontre la danseuse Despina Tsiknas et le percussionniste David Arzouman. Ils fondent ensemble la compagnie « The Light Between ». Ils créent alors et elle danse « Time Pulse » .

 

A 28 ans elle retourne à Paris et danse « Ronde à 4 Temps » spectacle pour danseuses et 2 musiciennes de Shakuntala, au Centre Mandapa à Paris. Les années qui suivirent furent consacrées à élever 3 enfants tout en continuant l'enseignement de la danse jusqu'à la naissance de sa 2ème fille. Emmanuelle pratique depuis ces années le Yoga et la méditation quotidiennement, pratiques nourries et renforcées par de nombreux séjours en Inde, où l'aspect spirituel de la vie (et aussi de la danse) lui est montré de manière éclatante aux côtés de sa sainteté Mata Amritanandamayi Devi.

 

De 2014 à 2019, "pour le plaisir de danser" elle apparaît de nouveau avec ses élèves lors des spectacles de 2013, 2014, 2016 et 2017, sur scène en première partie du spectacle de Florine Perry, salle Doussineau en mai 2014,  au Festival de l'Imaginaire au château de Maintenon en octobre 2017, en première du spectacle de Marie-Marguerite Lozach au festival de Courville sur Eure en juillet 2017, à la Fédération Védique de France lors d'une journée de conférences en septembre 2019 autour de l’héritage culturel des Védas. ainsi que dans le cadre de célébrations hindoues, mariages...

 

A partir de 2009 Emmanuelle se forme à la Médecine Traditionnelle Chinoise (Tuina, acupuncture, diététique) et au Qi Gong, renouant ainsi avec l'art du mouvement en insistant sur son aspect énergétique, comme fondement de notre santé. Parallèlement, la rencontre avec la danseuse chorégraphe May Kazan lui ouvre de nouvelles perspectives de recherche. Dès 2010 elle étudie auprès du Maître de Qi Gong renommé Liu Dong. Il  lui demande d'enseigner le Qi Gong puis de pratiquer la Médecine Chinoise « pour aider les gens qui en ont besoin ». Elle a suivi les cursus et les week-ends de spécialisation/formation continue des Ecoles de Médecine Chinoise/Qi Gong Shao Yang (Lyon, directrice Ma Fan) Shentao (Lyon, directeur Jean-Marc Triboulet), Linggui (Paris, Enseignants : Liu Dong, Chaloun Versaphung, Liu He...).

Elle enseigne le Qi Gong et offre des massages énergétiques chinois, couplés avec des conseils en diétothérapie, Qi Gong... depuis 2013.

 

Emmanuelle Salez est diplômée de la FF de Wushu et de Médecine Traditionnelle Chinoise ( MTC ) en Qi Gong et Tuina.

Elle est membre de l'Union Française des Professionnels de Médecine Traditionnelle Chinoise